sara baniere
Actualités > Divers

Article Christophe Lefebvre!


illustration

Article paru sur le site internet de la ligue Ligue Auvergne Rhône-Alpes du Sport Adapté

 

Christophe LEFEBVRE, De La Balle De « Ping-Pong » Au Vécu Militant!

23 janvier 2020

Salaise-sur-Sanne, une petite ville à la limite de l’Isère et de l’Ardèche dans le Pays Roussillonnais.

Initié par le « Rhodia Club », le Championnat de France des Régions du Tennis de Table Sport Adapté se dispute dans le gymnase communal sur le week-end du 13 au 15 décembre 2019. En clôture de la manifestation l’Occitanie et la délégation Auvergne Rhône-Alpes sont opposées en finale. Deux sportifs dans chaque camp. Deux simples et un double pour se départager.

Du côté des locaux (qui vont remporter le titre !), les deux compétiteurs ne se ressemblent pas. Thimothée Ivaldi, âgé de 19 ans est en train de se constituer un palmarès qui devrait déboucher sur des sélections para-olympiques. Il est actuellement classé 20ième au niveau mondial ITTF Para. Christophe Lefebvre, son co-équipier qui aura 50 ans en avril 2020 est le sportif le plus âgé du championnat. Il n’y a pas de rivalité entre les deux mais une complicité de passionnés et même si ce n’est pas formulé explicitement, on assiste évidemment à  une transmission générationnelle progressive.

Thimothé, on ne cessera de le découvrir dans les années à venir. Mais qui est Christophe Lefebvre ? Certainement pas un inconnu dans le milieu du Sport Adapté, au contraire : une référence!

Christophe est né à Grenoble où il a suivi une scolarité sans accroc. Un bac C, un DEUG de Maths Sciences Sociales, un début de licence en psycho, une première année de formation d’infirmier validée. Puis cinq ans en tant qu’aide-soignant en maison de retraite, sa première année de formation d’infirmier constituant une validation pour remplir cette fonction.

Ensuite, des problèmes de santé liés à des difficultés personnelles et professionnelles ont mis fin à ce cheminement. Christophe a cessé de travailler et a entamé un cheminement difficile, ponctué d’hospitalisations en psychiatrie.

« Il m’a sauvé la vie »

Dès l’âge de 10 ans, il s’est passionné pour le tennis de table et à l’âge de 14 ans il a participé à des compétitions avec le club de Saint-Egrève, l’USSE où il a atteint le niveau régional. Au courant de cette passion, un médecin du Centre Hospitalier Spécialisé, le docteur Jean-Paul Chabannes a l’intuition qu’il faut réintégrer Christophe dans le milieu du sport en le faisant adhérer à la FFSA tout en s’entraînant en milieu ordinaire. Pour Christophe, c’est la découverte du Sport Adapté qui va désormais guider, voire même désormais diriger son mode de fonctionnement, ce que Christophe formule en reconnaissance à son médecin : « Il m’a sauvé la vie ».

En 2008 pour son premier championnat de France à Beauvais il est vice-champion ainsi qu’en 2009. Evidemment, il ne s’en satisfait pas et l’année suivante il devient champion de France sénior 1ère division.

6 titres de Champion de France consécutifs

Du fait de son handicap psychique, sans déficience intellectuelle, Christophe n’etait pas éligible pour participer à des championnats internationaux mais il sera « relanceur », autrement dit partenaire de l’équipe de France pour participer à leurs entrainements. C’est à cette occasion qu’il rencontrera Pascal Pereira Leal, médaillé de bronze aux Jeux para-olympiques de Londres.

Devenu vétéran, il va enchaîner les podiums : 6 titres de champion de France consécutifs

Mais au-delà de ses compétitions personnelles, Christophe a aussi créé une section Sport Adapté dans son club valide tout en participant à des compétions en milieu ordinaire.

Un véritable Ambassadeur du sport

Christophe vit dans un appartement thérapeutique avec comme ressource mensuelle son AAH. S’il ne travaille pas, il a un emploi du temps bien rempli : de multiples entraînements en tennis de table, personnels ou encadrement de sportifs Sport Adapté, entretien de sa condition physique (préparation physique spécifique, marche rapide), suivi médical. Il est également passionné de tarot et de scrabble, participant régulièrement à des compétitions.

Mais aussi beaucoup de militantisme en faveur du Sport Adapté. Marie-Claire Emin, Présidente de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes du Sport Adapté lui a dit qu’il était un véritable Ambassadeur du sport.

Ambassadeur mais aussi personne ressource lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur le thème Handicap/Sport Adapté. Elu au CDSA 38, il participe fréquemment à des animations durant lesquelles il témoigne de son vécu avec cette affirmation :

Et autres confidences : « Le sport adapté m’a sauvé la vie » et c’est pour cela qu’il veut « transmette sa passion du Sport Adapté à d’autres ».

Message qu’il ne cesse d’affirmer que ce soit à l’Assemblée Générale de la FFSA, lors de réunions, de colloques.

Christophe ne souhaite pas différencier le handicap intellectuel et le handicap psychique en ce qui concerne le Sport Adapté : « Qui que l’on soit, il faut faire ce que l’on aime. Peu importe le niveau et les capacités. »

Dans son désir de faire mieux connaitre le Sport Adapté, il émet actuellement deux suggestions :

– Je voudrais que Tony Parker qui vient d’arriver dans la région nous soutienne

– J’ai aussi comme idée que chaque sportif en situation de handicap devrait être parrainé par un sportif valide. Mais je ne sais pas comment mettre en action ce vœu. Il en a parlé lors de l’Assemblée Générale Fédérale mais il n’y a pas eu de retour pour l’instant.

De la petite balle de ping pong… au vécu militant. Avec un seul objectif : continuer le plus longtemps possible, la raquette à la main ou face au micro médiatique.




Article précédentArticle suivant
Sport Partenaire - © 2014 Comité Sport Adapté Isère - Plan du site - Mentions légales - sport